Version accessible à tous

Vous êtes ici:

Marguerite Champendal

Pauline Chaponnière-Chaix

Germaine de Staël

Hélène Gautier-Pictet

Lise Girardin

Marie Goegg-Pouchoulin

Emilie Gourd

Jeanne Hersch

Emma Kammacher

Ella Maillart

Maria Murnenthaler

Sophie Piccard

Emma Pieczynska-Reichenbach

Dr Lina Stern

Camille Vidart

Général:

Page d'accueil

Contact

Retour sur le site feminisme.ch

Jeanne Hersch

Juillet 1999

Photo: Michel Sarti

Jeanne Hersch
(1910-2000)

Rigueur et clarté sont les qualités maîtresses qui ont marqué la carrière exceptionnelle de Jeanne Hersch, professeur de philosophie à l'Université de Genève durant une trentaine d'années. Née polonaise à Genève dans une famille d'intellectuels qui avaient pris la route de l'exil, cette battante a été assurément l'une des personnalités qui a le plus compté dans la Cité de Calvin et même au-delà.

Jeanne Hersch n'a pas seulement captivé de nombreuses volées d'étudiants par son enseignement vivant et percutant, mais l'influence de sa pensée s'est répandue un peu partout, notamment dans les régions de langue allemande. Elle a également enseigné dans des universités américaines. Adepte du philosophe allemand Karl Jaspers, Jeanne Hersch est l'auteur de plusieurs livres philosophiques. Notamment "L'Illusion philosophique" (1936), "Idéololgie et Réalités" (1956). Son œuvre a été honorée de plusieurs distinctions. Notamment le Prix Amiel et le Prix Adolphe Neuman d'esthétique et de morale.

Elle devait également recevoir en 1979 le Prix Montaigne des mains du recteur de l'Université de Tübingen. Cette distinction récompense des personnalités dont l'œuvre de portée européenne a servi la cause de la liberté et celle de la communication entre les différentes cultures du Vieux-Continent.

Membre du conseil de Pro Helvetia, la philosophe genevoise a également représenté la Suisse au Conseil exécutif de l'Unesco. D'autre part, outre son œuvre d'essayiste et ses travaux de recherche philosophiques, Jeanne Hersch a fait œuvre également de romancière avec "Temps alternés" (1943) une sorte de roman autobiographique.

http://www.aidh.org/Femme/Pionnieres.htm

Vidéo de 21 mn du 30 août 2000 : Jeanne Hersch s'entretient sur Socrate, sur le site des archives de la Télévision suisse romande
http://archives.tsr.ch/search?q_doc-id=ecoles-hersch

Oeuvres
-L'illusion philosophique, 1936
-(Ed.)Le droit d'être un homme, 1968
Fonds d'archives
-Fonds, ZBZ
Bibliographie
-Plans-fixes, [vidéo], 1979
-E. Dufour-Kowalski, Jeanne Hersch, présence dans le temps, 1999 (avec liste des oeuvres)
-E. Deuber Ziegler, N. Tikhonov, dir., Les femmes dans la mémoire de Genève, 2005, 250-251